vendredi 13 mai 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DES PROFESSIONNELS DU SPECTACLE VIVANT ET DE L’AUDIOVISUEL EN LUTTE - 13/05/2016

Les professionnels du spectacle, Coordination des Interluttants 59/62, non syndiqués, syndiqués de la CGT Spectacle (SFA/SYNPTAC…), Sud Culture, SYNAVI, en lutte pour les droits sociaux de tous et pour le retrait de la Loi El Khomry, s’insurgent contre les violences policières indignes à Lille lors de la manifestation du 12 mai. Nous ne nous laisserons pas diviser par ces provocations inadmissibles et restons solidaires de tout le mouvement social en cours.

Cette intervention brutale des forces de l’ordre devant l’agence bancaire HSBC, tout comme la fermeture des portes du Théâtre du Nord aux Assemblées Générales du mouvement, parce que nous avons eu le tort de dénoncer le soir de la première le mécénat du Crédit Agricole, nous interpellent : notre démocratie est-elle aux ordres de ceux qui, impliqués directement ou indirectement dans le détournement de milliards d’euros d’évasion fiscale, la vole pour le bénéfice de quelques-uns ? Ironie du sort notre CDN, bunkérisé derrière ses grilles, programme le ÇA IRA ! (Fin de Louis) de la compagnie Louis Brouillard… pourtant pendant  l’occupation des locaux, tous les spectacles ont été joués et personne n’a coupé de têtes !

Nous, artistes, techniciens, personnels administratifs du spectacle vivant et de l’audiovisuel, marquerons à chaque fois, par notre mobilisation citoyenne et politique, notre opposition sans concession à tous ceux qui cherchent à revenir sur les droits sociaux de tous et particulièrement des plus précaires.

Madame Aubry, vous qui avez donné consigne à ne pas voter la motion de censure aux parlementaires de votre courant, nous vous rappelons à l’esprit de mai 1936 : c’est le Rassemblement Populaire qui contribua à des avancées sociales ; union des forces politiques, syndicales et des citoyens, pas les manœuvres politiciennes d’un parti déchiré.

Nous, nous n’oublions pas l’esprit de mai 36, nous nous souviendrons de ces reniements et appelons l’ensemble des salariés de notre secteur, permanents et intermittents, à la grève générale et à participer aux manifestations régionales des 17 et 19 mai.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire