vendredi 30 janvier 2015

Stage STRATÉGIE DE MOBILISATION & MÉTHODE ALINSKY - CIP Picardie


- Ce stage présente les éléments nécessaires à l’élaboration d’une stratégie, 
- donne des notions sur la méthode Alinsky de mobilisation d’une population, 
- invite le groupe à se familiariser avec la cartographie de la lutte…

> Organisé par la Boîte sans projet et le Collectif des désobéissants

mardi 27 janvier 2015

Synthèse de la coordination nationale sur le projet de loi du gouvernement concernant les annexes 8 et 10 de la convention d'assurance chômage

Notre mouvement de précaires, chômeurs, intermittents, maintient un rapport de force depuis 2003.

Notre lutte n'a eu de cesse d'alerter les gouvernements des conséquences catastrophiques de mesures
iniques qui aggravent les conditions de tous les travailleurs dans la précarité de l'emploi (atteintes aux
congés maternité, glissement de la date anniversaire, droits rechargeables, différé d'indemnisation...)

Les renégociations antidémocratiques et antisociales de la convention d'assurance chômage en mars
2014, par les partenaires dit « sociaux », a provoqué une nouvelle levée de boucliers sur deux fronts :

  • sur le terrain par des grèves et des actions.
  • sur le plan politique par des propositions chiffrées, le dépôt d'un recours au Conseil d'État, des recours auprès des tribunaux compétents localement, la création d'une commission « légistes »...

Notre détermination a provoqué la tenue et notre participation active aux tables de concertation. Ces
entretiens ont révélé notre compétence et la pertinence de notre analyse sur nos pratiques professionnelles, ainsi que la méconnaissance de nos interlocuteurs sur nos réalités.
L'écoute, durement obtenue, a permis la reconnaissance de la viabilité d'un modèle plus juste et moins coûteux que celui appliqué.

A l'issue de ces concertations, le gouvernement a répondu par la proposition d'une loi spécifique aux
annexes 8 et 10.

Cette loi est-elle une avancée ?

Cette proposition n'est pas la finalité de notre lutte. Nous ne sommes pas dupes.
Nous mettons une réserve sur une législation qui n'est qu'une énonciation d'un cadre. Elle ne peut être
une réponse à l'ensemble de nos revendications. Nous restons en alerte. Nous ne relâchons pas le rapport de force et tenons à être concertés pour définir la teneur du projet de loi.

Nous ne voulons pas êtres sauvés, sanctuarisés non-plus !

Nous ne nous détournons pas des objectifs de notre lutte pour des droits sociaux plus justes :

  • L'établissement du droit d'option et l'élargissement du de la demande expresse de réexamen à tous afin de sortir de l'automaticité des droits rechargeables qui maintiennent dans la précarité
  • La refonte totale de la gouvernance de l’UNEDIC, pour un fonctionnement démocratique afin que seuls les salariés aient un réel pouvoir de décision et garantissent leur représentativité.
  • Une meilleure prise en compte des congés maladie, maternité, paternité ainsi que celle de la formation professionnelle.
  • La prise en considération du Nouveau Modèle, s'inscrivant dans la solidarité interprofessionnelle, comme outil à la création d'une annexe unique pour tous les travailleurs en emploi discontinu.

Face à la discontinuité de l'emploi nous nous battons pour la continuité des revenus.
Nos propositions s’inscrivent dans une réflexion pour une meilleure protection sociale de cette réalité du travail. Elles constituent un véritable modèle d'indemnisation pour tous les salariés dans la précarité de l'emploi.

Notre position reste inchangée :

CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUTES ET TOUS !

vendredi 23 janvier 2015

lundi 19 janvier 2015

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de la CIP-Picardie

 x x x x x x x x x x x x x x x x  

En vue de la création prochainement de la

Coordination InterLuttante GRAND NORD
Normandie/Nord-Pas-de-Calais/Picardie,

les InterLuttant-es 59-62 sont invité-es à participer à

l'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
de la CIP-Picardie


Lundi 19 janvier à 19h00
2 rue Lescouvé - AMIENS

x x x x x x x x x x x x x x x x

dimanche 18 janvier 2015

Petit Bilan - Coordination Nationale

"La coordination Nationale des intermittents et précaires s'est bien terminée à Lyon...

La création d'une nouvelle commission "institutions" pour préparer les prochaines échéances. Et la poursuite des travaux en cours : recours au conseil d'État, le off est à nous, décryptage de l'accord et ses conséquences, nouveau modèle... Merci au ‪#‎cu69‬ !

RDV aux futures AG des collectifs et coordinations présentes.

Sinon RDV en action/manifestation/rassemblements :

  • partout le 26 janvier contre le projet de loi Macron,
  • le 17 février pour le procès de Victor à Rodez, symbole de la répression contre les luttes sociales,
  • et du 18 au 22 mars à Paris et Lyon notamment pour une convergence européenne (ouverture de la banque centrale européenne à Francfort) et aussi pour le funeste anniversaire de l'accord Unedic du 22 mars 2014 (modifié et signé le 14 mai par les partenaires associaux)...
  • Une prochaine coordination nationale devrait se tenir quelque part en France, aux alentours de la fin mars/mi-avril...

Nous sommes les experts de nos vies !

D'ici là, les commissions nationales décryptage de l'accord UNEDIC, Nouveau Modèle (d'indemnisation chômage), le Off est à nous et donc Institutions vont poursuivre leur travail.

Rejoignez les CIP et les collectifs unitaires dans vos régions, il y en a partout à l'œuvre pour la liberté d'expression et le droit à manifester, agir, pour nos droits sociaux.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous ! "

vendredi 16 janvier 2015

6e Coordination Nationale - LYON

x x x x x x x x x x x x
À partir d'aujourd'hui et jusqu'à dimanche,
les coordinations, collectifs d'interluttants, d'intermittents et précaires se réunissent à Lyon pour leur 6e Coordination Nationale depuis l'accord UNEDIC du 22 mars 2014.

x x x x x x x x x x x x

CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS !

Dès le début du mois de février 2014 (tandis que les "partenaires sociaux" se réunissaient autour des propositions du MEDEF sur les réformes de l'UNEDIC), comprenant la dangerosité des propositions du patronat et des catastrophes que cela allaient entraîner, des personnes se sont levées en régions pour dire NON… et les premières marches pour la culture ont vu le jour à Marseille, Nantes, Lyon, Paris, Rennes, Lille, Montpellier...

On se rappelle tous de Filippetti dire à l'Assemblée Nationale qu'un tel accord ne pouvait être signé par les partenaires sociaux, on se rappelle aussi de Rebsamen, maire de Dijon à ce moment-là, fustiger les propositions du MEDEF et clamer ses liens avec les acteurs culturels de sa ville, on se souvient enfin de FO dire que de tels propositions étaient inacceptables et tracter contre ce projet jusqu'au matin du 21 mars.

Des Collectifs et Coordinations d'intermittents et de précaires se sont alors (re)créés en régions, par départements ou en local pour se faire entendre d'un gouvernement prêchant pourtant la main tendu mais refusant cependant tout dialogue ni même lire nos propositions misent sur la table.

Depuis le mois de mars 2014, les Collectifs et Coordinations se réunissent en Assemblée Générale ou en réunion régulièrement (hébdomadaire, bi-mensuelle ou mensuelle) en fonction des régions, des forces qui les composent et de l'urgence de l'actualité ;
Chaque Collectifs et Coordinations sont autonomes dans leurs décisions ;

La Coordination Nationale se réunit en Assemblée Générale tous les 2 mois pour débattre, se positionner et acter globalement et nationalement sur une ligne de défense et pour combattre les réformes misent en place par le gouvernement actuel.

Après Paris, Montpellier, Avignon, Dijon et Toulouse, c'est au tour de Lyon d'accueillir cette nouvelle Coordination Nationale. Un grand merci au Collectif Unitaire 69.
x x x x x x x x x x x x
Nous ne sommes ni un syndicat, ni un parti politique, ni même une association ; 
Nous sommes des travailleurs précaires et des chômeurs souhaitant ne pas voir notre société finir aux mains des politiques néo-libérales imposées par les gouvernements européens et français ;
Nous sommes des femmes et des hommes libres souhaitant que la culture, l'éducation, la santé et les transports soient au service du public !

Enfin, nous avons besoin de toutes les personnes motivées à venir nous rejoindre pour que chacun-es réinvestissent et se ré-approprient le champs politique militant.

Toutes les infos :
> pour se rapprocher des Collectifs en région : CIP / Contacts & liens dans ma région
> pour tout savoir en région Nord-Pas-de-Calais :