jeudi 30 octobre 2014

Compte-rendu AG du 30/10/2014

Prise de notes foutraque de quelques paroles
  • recherche de lieux pour les prochaines AG ; vers des lieux municipaux pour leur faire prendre parti
  • retour sur la rencontre JS et FDG
    > rencontrer les autres partis ? Les pousser à s'engager auprès de leurs élus pour les convaincre à prendre position.
  • faire un docu qui remet à plat la situation d'aujourdhui pour les interluttants, mais aussi que ce soit un docu qui puisse être diffusé largement (au sein des partis, dans les scènes nationales, des syndicats, etc...)
  • notre décryptage a été bien fait dès mars ! mais il faut réexpliquer, et réouvrir sur la destruction sociale totale? de tous les corps de métiers
  • à nouveau le débat sur le fait qu'on a du mal à se positionner intermittents ? Précaires ? on parle de là quand même... et on est très représentatifs du système social ! et on parle de là où on est!
  • organise-t-on un grand colloque/réunion en février? Où on invite les politiques avant les élections ?
  • le fait que les annexes 8 et 10 sortent des droits rechargeables et du commun des chômeurs ça veut dire qu'on sort de l'Unedic ? qu’on peut faire exploser leur politique
  • on repose la question de la ligne de conduite, car rien ne se décide en AG. Se battre par conviction ET par stratégie. car va-t-on finir dans une caisse autonome??
  • on est quand même là depuis six mois donc bravo !
  • Redéfinition des mots "collectif", "coordination", etc.
  • trouver des moyens de réorganisation ? refaire de débats avec votes ? refaire des temps d’information? ON MANQUE DE MÉTHODE
    => nouveau forum : 
    http://interluttants59-62.forumactif.org
  • remettre en place les commissions? pour proposer des choses concrètes? et pour voter des choses concrètes
VOTE
Protocole de vote il faut au moins 2 arguments contre et 2 pour avant de le voter (en demandant s’il y a des questions etc.)
PROTOCOLE
On vote pour tester un courrier co-signé par Syndeac/CGT/Interluttants : il faut un comité de rédaction et ce courrier sera soumis à la prochaine AG pour savoir si on co-signe?
> Problématique : participation dans les partis ?
    • argument contre : avant c’était pour mobiliser des élus, maintenant possibilité de dissension dans la coordination, d’accord pour parler de l’assurance chômage, mais pas au nom de la coordination
    • argument pour : afin d’établir un rapport de force car élection proche, pour mobiliser leurs élus, s’il y a signature
    • argument pour : pourquoi laisser tomber les politiques qui ont signé? chercher des alliés, car ils veulent garder leurs mandats etc
      > travail pas suffisamment fait car pas armé pour le faire avant, personne ne voulait nous croire, mais maintenant il y a des cas concrets,
    • argument pour : aller convaincre pour s’en faire des alliés, pour qu’ils présentent dans leurs états généraux une motion sur l’intermittence
    • argument pour : les partis = constellations d’individus,
    • argument contre : participer à une université d’été c’est différent, mjs??? coordination, frondeurs, attachés au parti socialiste ?? aller faire du débat, c'est une chose, mais comment on s'identifie à ces positions ?
    • deux questions : dialoguer c'est une chose, l'autre est ce que la coordination participe à des actions politiques?
    • vote dialogue : doit-on continuer à débattre avec les politiques ? Si OUI, au cas par cas !
    • vote participation action : faire une proposition à soumettre au vote

mercredi 22 octobre 2014

Compte-Rendu AG du 21/10/2014

Agenda

Discussion sur l’action d’affichage “Porté(e)s disparu(e)s” à l’initiative d’un collectif d’artistes d’Aurillac. Suite aux réactions négatives des médias, les affiches ont été modifiées par l’appellation “Abandonné(e) socialement”. L’après-midi du 21 octobre sera l’occasion d’une explication par une présence publique sur la Grande Place, face au Théâtre du Nord, accompagnée d’un échange et la possibilité pour les passants de s’exprimer sur un site.

Il a été également souligné l’importance de rappeler l’objectif de la lutte : l’abrogation pure et simple des accords de l’Unedic du 26 juin 2014.

Un bref exposé sur l’organisation de la rencontre avec les Jeunes Socialistes à Annœullin le 25 octobre à leur invitation pour animer un atelier sur la question de l’intermittence et de la culture, occasion de faire un exposé sur la réalité et le fond du mouvement qui s’étend bien au-delà de notre seul domaine professionnel.

Le 28 octobre a lieu la préparation des assises culturelles à Avion le 15 novembre prochain dont l’objectif est d’établir une charte éthique entre les artistes, les programmateurs, les publics, etc. adressée aux élus de la République. Il en est demandé un compte-rendu pour la prochaine AG. Cette réunion anticipe sur l’évolution des métiers en rapport avec la réforme des territoires prévue.

Les 8 et 9 novembre prochain aura lieu la prochaine coordination nationale à Toulouse. Mise en place d’une commission pour réfléchir au message que nous souhaitons porter.

Des nouvelles de la requête au Conseil d’État : Maître Lyon-Caen a été contacté par les autres requérants qui leur a proposé que les requêtes soient menées parallèlement. Ça ne va rien changer à la procédure mais cet énoncé suffit à calmer le jeu et va permettre à la procédure d’être menée sans plus de souci.

Liberté-Hebdo nous convie à une intervention lors d’une table ronde le 22 novembre.
A nouveau, il a été question de remettre en place les commissions (politique, communication, vidéo, convergence des luttes, etc.) pour permettre d’y mener les débats de fonds qui permettraient à la coordination d’avancer mais également d’espacer les AG. Un forum a été mis en place pour faciliter les échanges et conserver une trace des échanges, documents, etc… facile d’accès pour chacun.

Actions de la semaine

Il y a eu une manif face au siège de la CPAM suite aux propositions d’annihiler le système de protection sociale. Une maigre participation de notre part mais remarquée.


La rencontre avec le Parti de Gauche a permis encore une fois d’y constater un manque total d’informations sur le contenu de la réforme.