mercredi 23 avril 2014

Compte-rendu de l'AG du 22 avril – Théâtre de la Verrière

Une quarantaine de participants à cette réunion, qui s'est tenue entre 11h et 13h30.

 

Liste des différents appels à journées d'action au niveau national

  • Le 25 avril – appel à mobilisation des intermittents avec une journée de grève et de mobilisation. Cette journée est en lien avec la présence d'Aurélie Filippetti au Printemps de Bourges. 
  • Les 26 et 27 avril – réunion nationale des coordinations qui se sont créées partout en France (à Paris). L'objectif est de mieux coordonner les actions et de porter un discours commun qui tienne compte de tous.
  • Le 29 avril – Préavis de grève qui concerne toutes les personnes concernées par la réforme de l'assurance chômage. Le 29 est le jour de publication officielle du règlement UNEDIC réécrit à l'aune de l'accord du 22 mars. 
  • Le 17/05 – Appel intersyndical et CIP "je marche pour la culture".

 

Bilan des actions de la semaine dernière

  • Lundi 14 à la DIRRECTE (inspection du travail)
Nous étions précédés par les forces de police qui ont empêché l'occupation des locaux de la DIRRECTE. Une lettre au ministre du travail a été remise par une délégation et une AG a été organisée dans la cour. Mise en place de la banderole sur la grille et interview par Liberté Hebdo et France Bleu. À l'avenir, il est important que de telles actions coup de poing ne soient pas connues à l'avance par les pouvoirs publics, d'où la nécessité de constituer un groupe qui organise plus discrètement les actions coup de poing.
  • Théâtre du Nord
La compagnie Lacascade a stoppé la représentation d'Oncle Vania et lu un communiqué jeudi (ce communiqué a été lu tous les soirs de représentations). Sit-in avec le public après chaque représentation devant le théâtre, affichage d'une bannière dans le hall du théâtre (imposée par la compagnie Lacascade).
L'action a remporté une large adhésion du public, elle a eu une bonne visibilité grâce aux sit-in et à des vidéos prises lors de l'action de jeudi. Il a été rappelé que les RG sont venus et ont demandé à la compagnie Lacascade s'il fallait évacuer les InterLuttants présents jeudi soir.

Débat sur le manque d'implication voire l'hostilité des théâtres nationaux dans la Métropole et la Région. Le Théâtre du Nord a fait pression auprès de la compagnie et du Théâtre de Bretagne pour éviter une grève. Hostilité de la direction de la Rose des Vents.
Le débat s'est étendu à la position du SYNDEAC, signataire de l’appel "je marche pour la Culture". Ce mouvement vise avant tout à la sanctuarisation des budgets du ministère de la Culture et des grosses structures qui bénéficient en priorité de ces budgets. Dans la région notamment, on ne sent pas de mobilisation autour de la question de l'intermittence. Cette question sera au cœur d'une rencontre intersyndicale qui aura lieu le 5 mai. D'où notre question "Je marche pour la Culture, mais pour quelle Culture est-ce que je marche? "
L'Assemblée Générale a constaté que dans certaines régions (e.g. en Basse Normandie), le SYNDEAC est très mobilisé sur la question des annexes 8 et 10.

L'Assemblée Générale a rappelé l'importance d'organiser des AG au Théâtre du Nord. À négocier ou à imposer ? Rappel : le Théâtre du Nord est fermé le lundi, il faudra donc déplacer la date des AG. D'une manière plus générale, il faut porter notre action sur les lieux importants et leur engagement. Il est également nécessaire de porter notre action hors de la Métropole lilloise.

 

Création (officialisation) d'une coordination régionale

La création d'une coordination régionale est adoptée à l'unanimité. Elle se dénommera "Coordination InterLuttants 59-62". Rappel de l'importance stratégique de se positionner en tant que "coordination", synonyme pour les pouvoirs publics une forte détermination et d'intransigeance dans les négociations (on ne peut pas transiger aussi facilement qu'avec un syndicat). La coordination permet aussi de réunir sur une même action des salariés et des employeurs, qu'ils soient ou non syndiqués. La coordination est une association de fait (inutile de la déclarer).

La Coordination InterLuttants 59-62 envoie une délégation à la réunion de Paris des 26 et 27 avril composée de : Nicolas Grard, Patricia Pekmezian, Arno Kremer et Thierry Decocq.

Actions à venir

  • Le 25 avril
- Action "coup de poing" organisé par le groupe action. Les participants seront prévenus de la cible par sms.
- Intervention à la Gare Saint Sauveur (concert). Heure à définir avec les organisateurs et les groupes.
  • Les 26 et 27 avril
- Participation à la rencontre nationale des CIP à Paris.
  • Le 29 avril
- Action "coup de poing" organisé par le groupe action. Les participants seront prévenus de la cible par sms.
  • Le 1er mai 
- participation à la manifestation de la fête du travail. Rendez-vous Porte des Postes à 10h30.
- À l'issue de la manifestation, AG (lieu à définir) ouverte pour une rencontre avec les chômeurs, les précaires et les personnes victimes de plans sociaux qui auront participé à la manifestation.
- Prise de parole au Festival de la Soupe avant le remise des prix.
  • Le 5 mai
- Réunion intersyndicale et rencontre avec le SYNDEAC.
  • Du 16 au 24 mai
- Festival Prémices au Théâtre du Nord. Une des participantes a demandé d'aider à préparer des interventions lors des représentations (rédaction d'un communiqué très bref à destination du public).

Quelle réaction vis-à-vis du Main Square Festival ?

Voici le message reçu de la direction du Main Square Festival :
«Bonjour,
Le Main Square Festival soutient l'action des intermittents en leur donnant du travail, et c'est ce que souhaitent les vrais intermittents : travailler. D'ailleurs 100% des intermittents qui travailleront au Main Square seront de facto non-grévistes.
Cordialement, Hélène Fenzy - Operations Main Square Festival et I Love Techno »

Il s'agit d'une provocation inacceptable, venant de Live Nation, une multinationale qui dans sa démarche agressive va à l'encontre de toute démarche artistique ou culturelle. Le MSF créé en réponse à un appel d'offre a été en 2009 au cœur d'une polémique : 150 000 euros lui ont été alloué par la région qui a supprimé tout financement aux petits festivals régionaux pour cela. Contacté, le MSF prétend qu'il s'agissait de la part de H. Fenzy d'une plaisanterie et que ce mail n'avait pas à être rendu public. Aucune action n'a encore été décidée par l'Assemblée Générale, mais nous aurons à nous positionner rapidement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire