vendredi 21 mars 2014

Communiqué CGT-spectacle 21 mars 2014

FEDERATION CGT SPECTACLE


ASSURANCE CHÔMAGE : ALERTE ROUGE, ÇA DEAL AU MEDEF !



Ce vendredi 21 mars, tout laisse à penser que ça magouille dur en coulisse au siège du Medef à l’occasion de « l’ultime » séance de négociation (celle-ci était initialement prévue hier) sur l’assurance chômage. En effet, la séance qui devait reprendre à 14H30, n’a toujours pas repris à 16H. Selon nos estimations, le Medef ferait globalement 1 milliard d’économies sur le dos des chômeurs. Et d’après certaines sources concordantes le chef de la délégation du Medef s’emploierai à dealer avec la Cfdt pour parvenir à un accord ce soir. 

Pour les annexes 8 et 10, il serait mis en place un plafond – cumul revenus d’activité et allocations chômage - à hauteur du plafond mensuel de la sécurité sociale à savoir 3129 euros bruts. Ce qui est totalement inacceptable !
Si tel était le cas la mise en scène avenue Bosquet serait du plus mauvais goût. Elle ferait fi des fortes mobilisations de ces dernières semaines, d’hier encore dans tout le pays et aujourd’hui aussi comme à Paris.


Les intéressés ne demandent pourtant pas la lune, ils revendiquent une véritable négociation loyale et transparente sur les propositions alternatives au diktat du patronat.

La Fédération Cgt du Spectacle alerte les professionnels du spectacle pour qu’ils restent mobilisés en cas de coup dur. 
Elle met en garde le gouvernement s’il fermait les yeux sur ces procédés antidémocratiques.

Alors que le pays connaît une succession d’affaires nauséabondes qui fait le jeu de l’extrême droite, un simulacre de négociations sur le dos des privés d’emploi serait un nouveau coup dur porté à la nécessaire transparence du dialogue social et plus largement au syndicalisme authentique.

NOUS NOUS NE TAIRONS PAS ! LE GOUVERNEMENT DEVRA PRENDRE SES RESPONSABILITÉS.


Paris, le 21 mars 2014, 16h45.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire