mardi 5 juillet 2016

Une invitation à discussion, si ça vous tente...

Les militants du NPA vous proposent un temps d’échange sur l'extraordinaire mouvement actuel contre la loi El Khomri :

le 6 juillet 18h30
à la Mairie de quartier de Wazemmes
 (salle Philippe Noiret) 

Cette mobilisation, par bien des aspects différente de celles que l'on a connues auparavant, représente la première occasion depuis longtemps de remporter une victoire majeure contre le gouvernement et le patronat.
Il nous parait donc important d'échanger nos expériences et nos analyses de ce mouvement  et de réfléchir aux perspectives qu'il offre.
Cette mobilisation nous semble, en effet, d’ores  et déjà riche d’enseignements, d'innovation et de questionnements notamment sur la manière de faire converger les luttes (salariés en grève, chômeurs et précaires, étudiants et lycéens, Nuit debout…), la capacité des grèves à bloquer l'économie,  les nouvelles formes de la contestation sociale avec entre autres l’émergence de Nuit Debout,  les raisons de l’accroissement de la violence d’Etat , la crise d'hégémonie des classes possédantes, les revendications à porter. Il s'agit bien entendu d'exemples de thèmes que nous pourrions aborder le 6 juillet et non d'une liste exhaustive.

mardi 21 juin 2016

➤ AG Interluttants - MRES - Mardi 28 juin 2016 - 12h00

Notez la prochaine AG et à vos agendas pour les autres rendez-vous :

Mardi 21

• 17h30 - Votation citoyenne - Fête de la Musique - RdV Stand CGT (Place Rihour)

Jeudi 23

• 4h45 - Blocage du port de Santes (Haubourdin)
• 14h30 - Manifestation unitaire - RdV Porte de Paris

Vendredi 24

• Manifestation en Belgique à Gand contre la Loi Peeters

Mardi 28

12h00-14h00 - AG Interluttants - MRES (Lille)
• 14h30 : Manifestation à Lille contre la loi travail et son monde - RdV Porte de Paris

lundi 20 juin 2016

Intermittence : Une victoire fragile, restons vigilants (Communiqué du Synavi - 20/06/2016)

Le 16 juin 2016, par communiqué, le Ministère du Travail a annoncé qu’à défaut d'accord entre les partenaires sociaux, le gouvernement transposera dans les règles de l’assurance chômage l’accord unanime signé le 28 avril 2016 par les partenaires sociaux du spectacle.

Le SYNAVI prend acte et se félicite de la décision du gouvernement de valider un accord équilibré et légitime pour lequel employeurs et salariés du secteur ont pris leurs responsabilités.

La mobilisation de tout un secteur a payé. Cette issue favorable montre que rien n’est inéluctable, que des alternatives sont possibles si l’on se donne les moyens de les faire entendre.
Les mobilisations unitaires menées depuis 13 ans, les sacrifices consentis par de nombreuses structures de création, les propositions élaborées depuis 2004 au sein du Comité de suivi n’ont pas été vains.

Cependant nous sommes également conscients de la fragilité de cette politique de court terme qui peut à tout moment être remise en question par un changement d’orientation. Ce qu’instaure un décret aujourd’hui peut être remis en cause par un nouveau décret dans quelques mois et rien ne garantit le cadre budgétaire.

Le SYNAVI restera vigilant jusqu'à la parution d’ici mi-juillet des décrets d'application qui officialiseront la décision du Ministère du Travail, et au-delà pour que cette avancée sociale ne soit pas remise en cause à l’avenir.

Le SYNAVI appelle ses adhérents, et l’ensemble des compagnies et lieux indépendants, à rester mobilisés pour défendre les droits sociaux de tous leurs salariés intermittents et permanents, notamment en poursuivant le combat contre l’hyper-flexibilité imposée par la Loi Travail.

La SYNAVI réaffirme que la lutte contre le chômage et la précarité est indissociable d’une politique budgétaire ambitieuse de l’Etat comme des collectivités territoriales. Des augmentations budgétaires et une autre répartition des moyens pour l’art et la culture sont les conditions sine qua non pour la préservation et le développement de l’emploi dans notre secteur.

Lyon, le 20 juin 2016